Rencontre avec Soazic COURBET, responsable de la librairie "L’Affranchie", ex-"Dialogues Théâtre", et directrice des éditions "La Fontaine", à Lille - Médiathèque départementale du Nord

Menu hashtag

Suite au 18e Festival « Passions d’Avril » orchestré par l'association Libr'aire des Hauts-de-France et à la lecture-rencontre avec une autrice et comédienne de théâtre de la région, Céline BALLOY, dans votre librairie, ce vendredi 26 avril 2019, j’ai eu envie d’en savoir plus sur les éditions que vous représentez.

 - Bonjour Soazic Courbet ! Quand sont nées les éditions "La Fontaine" ?

Toute l'aventure commence par la création des éditions La Fontaine en 1988 par Janine Pillot. On est alors dans une période très vivante, le Théâtre La Fontaine, actuellement le Théâtre du Grand Bleu, propose des spectacles qui marquent les spectateurs et l'envie d'éditer se fait vite ressentir. Un titre en appelant un autre, le catalogue se construit et la librairie voit le jour en 1992. J'ai repris la maison d'édition et la librairie en janvier 2012.

- Combien de pièces publiez-vous par an ? À combien d’exemplaires tirez-vous ?

En général, quatre titres par an, avec un tirage à 500 exemplaires. Mais ces dernières années, c'est un peu moins régulier. L'économie de l'édition, et plus fortement encore celle des éditions théâtrales, est très fragile. J'ai peu édité mais j'ai édité de réels coups de cœur. Des textes à défendre !

- Quels sont vos deux-trois titres phares ?

Alors, nous avons la chance d'avoir à notre catalogue le best-seller de théâtre contemporain : Le long voyage du pingouin vers la jungle de Jean-Gabriel Nordmann, paru en 2001. Il est recommandé par l'Éducation nationale. Nous sommes à presque 150 000 exemplaires vendus. C'est assez dingue.

Plus récemment, je suis fière d'avoir accompagné l'aventure de Catherine Zambon autour de son texte. Nous sommes à la quatrième réimpression en moins de 2 ans. Il y a une vraie ferveur du public pour ce texte engagé, plein d'humanité et qui donne la parole aux zadistes. Catherine en fait la lecture partout en France, c'est un texte très émouvant, de ceux qui donnent des frissons.

- Quelles pièces publiées chez vous sont régulièrement jouées sur scène ?

La superbe pièce de Sonia Ristic, L'histoire de la Princesse, est très régulièrement montée. C'est une pièce chorale sur le procès de la Belle au bois dormant, soupçonnée de terrorisme. On y croise des thématiques comme l'émancipation de la femme et la critique de la société de consommation, c'est une pièce très enthousiasmante. J'étais très touchée de recevoir le manuscrit, je suis une grande fan du travail de l'autrice.

La pièce de Pascale Trück, Si le vent tourne, est souvent choisie par les lycéens et jeunes adultes. C'est une dystopie : l'histoire de Jeanne, une jeune fille en marge de la société totalitaire qui l'entoure. Elle découvre les livres censurés par le gouvernement et plonge ainsi dans une liberté essentielle, d'abord rêvée, puis au centre de sa quête. J'aime que ce soit des figures de femmes fortes et engagées. Les écritures sont vives, drôles, chorales, je ne suis pas surprise que ces pièces trouvent un public, elles sont nécessaires.

- Parmi vos dernières publications, quelles pièces ou quelles autrices et quels auteurs nous conseilleriez-vous ?

Ah, il va falloir choisir ! Aujourd'hui, l'urgence climatique n'est pas suffisamment entendue. Christophe Moyer a écrit une pièce incroyable, pleine d'humour et assez radicale : Oblique. Il l'a écrite pour la jeunesse mais elle a différents niveaux de lecture et fait mouche sur le tout public. Teaser : le Perpendiculaire quitte la Merveille pour la Mercantile. Sans eau, la Terre vacille. Les Zobliques vont tenter de poser des rustines en espérant rendre son équilibre à la planète. C'est un peu notre société qui cherche à recoller les morceaux mais qui n'ose pas remonter à la source du problème. Je rêve que cette pièce soit recommandée par l'Éducation nationale elle aussi, que toutes les classes l'étudient, pour que le mouvement de la défense de la planète continue de s’amplifier.

- En me promenant dans votre librairie, j’ai observé que vous aviez un intéressant rayon consacré au féminisme. Est-ce que cet engagement se retrouve dans vos publications théâtrales ? Si oui, qu’est-ce qu’il vous plaît de défendre dans cette veine ou ce courant-là ?

C'est en effet l'autre engagement fort de L'Affranchie : les féminismes s'accommodent très bien aux arts du spectacle. Je suis très attentive aux représentations de genre dans la littérature. Parce que c'est dans les livres que l'on trouve des modèles, des motivations, la réponse à nos questions, un encouragement, un réconfort. En proposant des figures de femmes et d'hommes différents, on permet à la société de se référer à de nouveaux modèles. C'est essentiel ! La maison d'édition s'est donc adaptée à ces engagements, je suis très sensible aux textes qui sortent des stéréotypes de genre. Dans le théâtre, c'est encore assez rare, je ne reçois pas beaucoup de manuscrits qui vont dans ce sens. Mais, petit à petit, les choses changent, les regards s'ouvrent, les paroles se libèrent.

- Qu’est-ce qui vous plaît (j’imagine davantage) dans le théâtre, plus que dans le roman ou la poésie peut-être ?

L'oralité ! J'aime ce sentiment de lire des mots vivants, de me faire surprendre par des constructions rythmées, intelligentes. Le théâtre est beaucoup plus accessible que l'image qu'il renvoie, je suis toujours très touchée lorsque de jeunes lecteurs reviennent sélectionner leur pièce du soir, qu'ils lisent à voix haute avec leurs sœurs, frères, parents, amis, cousins…

C'est une littérature vivante qui se partage, et qui révèle beaucoup du monde qui nous entoure.

soazic courbet affranchie librairieSoazic Courbet devant L'Affranchie librairie (© Photo Simon Gosselin)

Pour aller plus loin :

L’Affranchie librairie
6 Place Sébastopol 59000 Lille
Tél. : 03 20 55 76 11

La Page Facebook de la librairie.

Le site des éditions La Fontaine : www.editionslafontaine.fr


>> La Médiathèque départementale dispose d'un fonds théâtre adultes et jeunesse que l'ensemble de nos bibliothèques partenaires peuvent emprunter.

 

Interview réalisée par François-Xavier FARINE, MdN.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.