La tournée du bibliporteur® chemine tout l’été dans la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent - Médiathèque départementale du Nord

Fil de navigation

Reprenant l’esprit de l’opération estivale Partir en livre, la dynamique Béatrice Pennequin a imaginé une bibliothèque ambulante ou nomade sous forme d’un triporteur pour aller à la rencontre des habitants du réseau de lecture publique des bibliothèques de la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent et leur proposer des lectures d’été ainsi que des animations "hors les murs".

F-X Farine : Bonjour Béatrice ! Peux-tu nous en dire plus sur la genèse et l’esprit de ce projet qui va prendre ses quartiers d’été dans la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent ?

Béatrice Pennequin : Il s’agit de dix dates, réparties entre le 3 juillet et le 18 septembre, où nous allons poser notre bibliporteur® à assistance électrique dans des lieux différents du territoire. Nous nous sommes aperçus que l’été était un moment propice pour se poser un peu et, en même temps, qu’il y avait peu d’animations en dehors des centres aérés. On s’est donc dit - avec l’ensemble des bibliothécaires partenaires du réseau Cœur d’Ostrevent - qu’il manquait quelque chose dans cet esprit-là.

Ensuite, on sait aussi, puisque nous sommes maintenant constitués en réseau de 15 bibliothèques, que beaucoup d’habitants ne fréquentent pas les bibliothèques ou, parfois, en ont encore une vision "à l'ancienne", bien loin de ce qui s'y passe maintenant.

Il y a donc une intention d'aller sur les lieux où il y aura du monde venant de tous horizons. On va se rendre sur les quartiers d'été : brocantes, plages éphémères, marchés, fêtes de quartier, parcs de jeux... On commence par Marchiennes puis Loffre, Rieulay, Fenain, Pecquencourt et Somain en juillet. Aniche et Écaillon en août. Enfin, en septembre, ce sera pour finir à Montigny-en-Ostrevent.

F-X : Est-ce qu'on peut parler d'une nouvelle manière de "promouvoir les bibliothèques" et de faire connaître le réseau, un peu à l'image des clubs sportifs qui, dans une commune, font leur publicité et, en même temps, attirent de nouveaux adhérents ?

Béatrice : Oui, tout à fait.

bibliporteur 2021F-X : Concrètement, une fois que tu es sur place avec le triporteur dans un lieu donné, qu'est-ce qui s'y passe ? Es-tu toute seule pour accueillir le public ? Te déplaces-tu à plusieurs endroits sur la commune ? Es-tu accompagnée à chaque arrêt ?

Béatrice : J'accueille le plus souvent le public avec la bibliothécaire de la commune et les bénévoles qui participeront aux animations proposées au public. Selon que cela s'y prête ou non, le triporteur peut se déplacer comme, par exemple, à l’intérieur d’une brocante. Cela devient une vraie animation à part entière : nous avons un gros klaxon qui fait du bruit et nous déambulons en allant parler aux promeneurs. Le tout accompagné d'une animation musicale : percussions, guitare et voix. D'autres fois, c'est uniquement statique et cela fonctionne alors comme un véritable stand. Pendant mes congés, je suis aussi remplacée sur deux animations par ma collègue Émeline Ducrocq, chargée de l’action culturelle au service « Culture et communication » de Cœur d’Ostrevent.

F-X : Quels services proposez-vous à la population, plus particulièrement, pour cette nouvelle opération ?

Béatrice : Nous proposons plusieurs services ainsi que des activités modulables en fonction de la fréquentation du public : une bibliothèque nomade qui proposera des livres à disposition de tous. Un espace d’accueil avec des tapis, des transats, etc. La découverte du portail et des ressources numériques des bibliothèques de la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent. Des ateliers créatifs. Des petits défis sur tablettes et jeux de société. Une bataille poétique... Des animations et des concerts aussi. J’ai également acheté des petits jeux ludiques de plein air comme des cibles, des lettres, et des imagidés® que j’utilisais déjà lorsque j’étais animatrice et qui plaisent beaucoup aux enfants.

F-X : Est-ce que le public peut en profiter pour s'inscrire dans les bibliothèques du réseau après l'animation du jour ou sur le stand ?

Béatrice : Oui, on a prévu une borne 4G nomade afin de pouvoir le faire en ligne, même dans les endroits très nature et sans réseau. Et des bulletins d'inscription en format papier sont aussi proposés.

F-X : Combien de temps serez-vous sur place sur les différents lieux que vous investissez ?

Béatrice : Les horaires changent à chaque fois. On se cale sur l’animation du jour. Mais nous sommes, du coup, sur le lieu en continu.

F-X : Peux-tu pour nous donner quelques exemples d'animations que le réseau proposera lors de cette opération estivale ?

Béatrice : Il y aura notamment des concerts sympas en fin de journée par des artistes musiciens de la région pleins d'humour. Beaucoup d’ateliers créatifs et ludiques. Comme "réaliser sa petite création en papier découpé". Et des tas de petites animations seront possibles aussi en fonction du public présent et de l’envie du moment (les détails du programme complet sont en fin d’article).

F-X : Pour la mise en place de cette opération originale, quels sont tes partenaires ?

Béatrice : La DRAC a financé l'achat du triporteur et du mobilier via la Dotation générale de décentralisation à hauteur de 50 % et les actions culturelles sont soutenues par le Contrat de Territoire Lecture (CTL). La Médiathèque départementale du Nord nous prête, quant à elle, une cinquantaine de livres documentaires jeunesse et adultes sur la thématique de la nature, des jeux en extérieur, des BD, ainsi que la malle d’éveil musical pour les tout-petits dans le cadre de l'opération « Premières Pages ». Elle contient plein de petits instruments pour jouer, s’amuser et accompagner aussi des lectures d’albums.

Je sens déjà poindre, lors de cette interview, l’enthousiasme de Béatrice Pennequin qui a déjà hâte d’y être ! Croisons les doigts pour que le beau temps soit aussi au rendez-vous de cette belle initiative qui durera tout l’été !

François-Xavier FARINE, MdN

>> Le programme estival des animations du biblioporteur® où vous aurez la chance de retrouver Béatrice Pennequin ou sa collègue, Émeline Ducrocq, en pleine forme, les mollets bronzés et sans doute musclés par les tours de pédale !

>> Le portail du réseau intercommunal des bibliothèques et médiathèques du Cœur d’Ostrevent.