Thomas et la jupe
Pastel. - (Ecole des Loisirs - collection OFF)
10 Euros

Un petit album sur la difficulté des enfants à accepter la différence. Quand on est un garçon et qu’on n’aime pas le foot, il y a une vraie difficulté à s’intégrer et à être perçu comme quelqu’un de normal. Qu’est-ce qui est de l’ordre de la norme ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Voilà l’objet de cet album qui parle d’un être à la sensibilité différente mais tout aussi intéressante. Ce livre permet d’ouvrir un débat avec les enfants et de les amener à se questionner sur ce qui nous effraie, nous fait peur ou ce qui peut nous exclure.

Avec une grande simplicité, Francesco Pittau traite ici un sujet récurrent dans la littérature jeunesse pour un public de très jeunes enfants. L’innovation dans cette histoire est incluse dans le titre qui dissocie la personne de l’objet. La jupe n’est pas l’objet qui caractérise le petit Thomas mais bien un accessoire de jeu. La facilité à juger l’Autre dans la façon dont il s’habille est très forte chez les enfants. L’auteur décrit ici les avantages à porter une jupe et à s’en emparer même quand on est un garçon. L’objet n’est pas une finalité ni un trait de la personnalité future ou actuelle de l’enfant, c’est bien un jouet qui rend Thomas heureux. Le petit garçon trouvera enfin une amie pour partager sa vision du monde et la beauté des choses qui l’entourent. Et ça, ça fait du bien !

Christel DUCHEMANN, MdN

>> Feuilleter un extrait

>> Emprunter l'album