dominique sampiero lecture

Poète, scénariste et écrivain, Dominique Sampiero est né en 1954 dans le Nord (Le Quesnoy) où il a été instituteur et directeur d’école. Apparu en poésie en 1975, à 21 ans, "il apporte timidement ses poèmes" au Centre Froissart qui publiera, sous la houlette de son animateur-poète Jean Dauby (1915-1997), la revue et les Cahiers Froissart du même nom. Ces plaquettes, dotées d’un prix annuel de poésie, publieront alors le meilleur de la poésie régionale pendant près d’une vingtaine d’années.

Une écriture sensuelle, émouvante, intime "à la recherche de soi et des racines", un goût pour les gens simples et les sans-voix et son terroir / territoire de la campagne de l’Avesnois, où s’ancre principalement sa poésie dans un rapport fusionnel et charnel au monde qui l’entoure.

Dominique Sampiero a obtenu de nombreux prix de poésie importants (Prix Max-Pol Fouchet, Roger Kowalski, Robert Ganzo) et a écrit plus de quatre-vingt recueils, si on y ajoute ses nombreux livres d’artistes.
Parmi ceux-ci, citons plus particulièrement : L’homme suspendu (Ed. Kupferman, 1989), Terre pour une légende qui n’en a plus (Cheyne, 1991), La vie pauvre (Éditions de La Différence, 1992), La fraîche évidence (Lettres vives, 1995), Celui qui dit les mots avec sa bouche (Gallimard, 2002), La vie est chaude (Éd. Bruno Doucey, 2013), Chambres (AEncrages & Co, 2013), Où vont les robes la nuit ? (La Boucherie littéraire, 2018) ainsi qu'Œuvres poétiques, tome 1 (La rumeur libre, 2016).

Le poème lu ci-dessus par Dominique est extrait de l’anthologie collective Le désir de la lettre (à paraître le 11 mars prochain).

La plupart de ses recueils sont disponibles en prêt à la Médiathèque départementale du Nord.

François-Xavier FARINE, MdN