Karin TIDBECK - Médiathèque départementale du Nord

Amatka
La Volte, 2018
20 Euros

Dans un monde totalitaire, au cœur d’un désert glacial, les objets du quotidien doivent être continuellement nommés pour ne pas disparaître. Une jeune femme va commencer à remettre en cause ce qui l’entoure. Et si on s’arrêtait de nommer les objets ? Et si le collectif ne voulait pas le bonheur des gens ? Et s’il y avait autre chose à l’extérieur ?

Au-delà de messages forts sur les libertés individuelles, le droit au bonheur, l’importance du livre, de l’imagination et de la création, on est pris par l’histoire et on s’attache aux personnages avec une mention spéciale pour le personnage du bibliothécaire séditieux.
Une fable dystopique très forte et originale.

Juliette SGARD, médiathèque de Templeuve

>> Emprunter le roman