La sélection des discothécaires n°6 - Médiathèque départementale du Nord

La nouvelle sélection des coups de cœur musicaux des discothécaires de la MdN est arrivée.

armanet-225Des jeunes talents à suivre
Dans la lignée de William Sheller ou de Véronique Sanson, Juliette Armanet sort Petite amie, un premier album qui remet au goût du jour la variété française.
Reconnue aujourd'hui comme un personnage atypique des musiques actuelles, Ottilie [B] construit des ponts entre des terres très éloignées : boogie, musiques électroniques, instruments traditionnels et world music.
Le son de Rag'n'Bone Man est hybride, puissant et colossal. Un mix savant de hip-hop, soul, blues et funk qui séduit.
Alt-J revient avec Relaxer, un troisième album concis, qui se place dans la continuité des deux précédents : du rock hybride et expérimental.

camille-225Des retours attendus
Après 17 ans d'absence, At The Drive-In, groupe phare de la scène post-punk, revient avec un album enragé et engagé qui évoque la paranoïa, la tyrannie et la surveillance, en écho à notre époque.
Après des années d'exploration musicale, Camille continue d'affirmer son style et sa singularité. Son nouvel album est un tableau musical dépouillé où le chant et les percussions jouent les rôles principaux.
Avec son quinzième album studio, Diane Krall fait une relecture sentimentale et romantique de quelques grands standards du jazz. Des titres qu'elle a choisis elle-même pour faire entendre les histoires et les chansons qu'elle aime.
À la fois femme d'affaires et chanteuse, la Malienne Oumou Sangaré revient avec un album qui traite des rapports humains.

richter-225Ambiances instrumentales
Biosphere, génie de l'ambient norvégienne, revisite le film d'Archie Mayo, The petrified forest, en imaginant une nouvelle bande-son.
Les doigts de l'Homme est un groupe acoustique, sensible, équilibré, qui exprime sa différence en jouant ses propres compositions dans un style musical varié : swing manouche, flamenco, chanson française traditionnelle et même classique.
Think Bach ou penser Bach et repenser même, c'est le projet du pianiste Edouard Ferlet, en équilibre sur le fil, qui distingue reproduction et invention, relecture jazz des œuvres de Jean-Sébastien Bach.
Le prolifique compositeur germano-britannique Max Richter, dont les influences vont de Jean-Sébastien Bach à Brian Eno, publie un double album de certaines de ses plus belles musiques de films (Valse avec Bachir, Wadjda, Elle s'appelait Sarah...)

>> Voir la sélection et écouter quelques pistes