bratata

nord-logo-mdnmediatheque-logo-mdn-bdp-59logovide-125px

Médiathèque départementale du Nord

Médiathèque départementale du Nord

Chaque 17 mars, jour de la Saint-Patrick, les Irlandais voient la vie en vert. De Dublin à Boston, de New York à Sydney, et même à Paris depuis quelques années, la Saint-Patrick est célébrée en une parade universelle où la musique est bien présente.

 

Origines de la Saint-Patrick
Bien que jour férié en Irlande, la Saint-Patrick n'est pas une fête nationale mais une fête chrétienne qui célèbre Patrick, évêque irlandais qui évangélisa l'île au Ve siècle. Célébrée religieusement depuis le IXème siècle, la Saint-Patrick est devenue aussi une fête populaire au XXe siècle. À l'initiative de l'État irlandais, le 17 mars devient une journée pour la promotion de la culture irlandaise. Un grand festival de trois jours, le St Patrick's Festival, voit le jour en 1996 à Dublin et dans toutes les grandes villes d'Irlande. Très vite, cette fête connaît un engouement exceptionnel dans le monde, grâce à la diaspora irlandaise répartie essentiellement dans les pays anglophones. New York, Boston et Chicago organisent aussi d'immenses parades dans lesquelles il faut porter un vêtement vert. La France s'y met aussi, en faisant l'amalgame entre culture irlandaise et culture bretonne, celtes toutes deux mais différentes culturellement (Lille, Douai).
Bien évidemment, la musique tient une place importante ce jour. Que ce soit dans les parades, les bals ou au pub, on chante, on joue et on danse.

 

 

Musique traditionnelle irlandaiseharpe-irlandaise-225
L'Irlande est le seul pays au monde à posséder un instrument de musique comme emblème national : une harpe celtique. Pendant des siècles, elle a accompagné les chants, poèmes et récits épiques irlandais. Par la suite, celle-ci a été interdite par les Anglais, tant ils y voyaient un symbole nationaliste. Elle est revenue sur le devant de la scène au XXe siècle. En France, Alan Stivell et son père, Jord Cochevelou, ont participé à la renaissance de cet instrument. La cornemuse « uileann pipe » a connu le même sort. Interdite depuis le Moyen-Âge, cette cornemuse, difficile à jouer, a bien failli disparaître. Elle doit sa renaissance à Seamus Ennis qui, dans les années 60, influença la nouvelle génération de groupes folk irlandais.
Parmi les autres instruments le plus souvent utilisés dans la musique irlandaise, on peut aussi citer le violon « fiddle », le whistle, petite flûte en métal, et le bodhrán, sorte de tambourin qui se joue à l'aide d'un bâtonnet.

 

L'Irlande possède un héritage musical richissime, avec des chansons pour toutes les circonstances de la vie : chansons à boire (The wild rover), à danser, à rire, d'amour ; chansons tragiques (Whiskey in the jar), comiques (Finnegans wake) et héroïques (The wind that shakes the Barley) ; et bien sûr, beaucoup de chansons patriotiques en faveur de l'indépendance (The rising of the moon). La musique et les chansons furent des moyens de résistance face à l'occupant anglais qui avait interdit la pratique de la musique traditionnelle sous peine de mort.

Musique celtique
Bien évidemment, la musique irlandaise n'est pas la seule représentante de la musique celtique. C'est sans doute la plus connue, la plus riche, mais pas l'unique. Chaque nation celte possède sa propre musique, ses propres instruments, danses et folklore. Chacune d'elles mériterait un article (Écosse, Bretagne, le pays de Galles, les Cornouailles britanniques, l'île de Man, les Asturies et la Galice). Créé en 1971, le festival interceltique de Lorient est devenu un rendez-vous incontournable des fans de musique et de culture celtique. C'est l'occasion de découvrir toutes les facettes de la musique celte. L'Irlande y sera à l'honneur en 2014.

 

Influence et renouveau de la musique irlandaise
De la fin du XVIIIe siècle au début du XXe, l'Irlande a connu de grandes vagues d'émigration, ayant pour causes différents facteurs (persécutions religieuses, persécutions politiques, famines...). Tous ces exilés ont emmené dans leurs bagages les chansons de leur patrie. Ce qui explique une très grande influence de la musique irlandaise sur d'autres musiques. Le folk américain a adopté et adapté des standards de la chanson irlandaise : The Wild rover, Johnny I hardly knew ya, The irish rover... Dans les années 60, des groupes irlandais remettent au goût du jour le répertoire traditionnel, à la manière des artistes folk américains : The Chieftains, Planxty, The Dubliners... Bien évidemment, ces groupes utilisent des instruments traditionnels. Peu à peu, le folk irlandais va évoluer. Il va influencer et être influencé par les musiques actuelles. Dans les années 80, le groupe anglais The Pogues proposait un folk-rock teinté de musique irlandaise. Plus récemment, Dropkick Murphys mélange musique irlandaise et punk. Chaque année, ce groupe américain, issu de la communauté irlandaise de Boston, donne des concerts endiablés à l'occasion de la Saint-Patrick.

Á partir des années 80, plusieurs artistes et groupes d'origine irlandaise acquièrent une stature internationale tout en s'éloignant de la musique traditionnelle : U2, The Cranberries, Rory Gallagher, Thin Lizzy, Divine Comedy... Des festivals de musique voient le jour : Oxegen, Electric Picnic, Bally Shannon Folk Festival...

De la ferveur religieuse à la ferveur musicale, la Saint-Patrick a bien évolué au fil des siècles. L'Irlande est une terre musicale fertile, reconnue et appréciée dans le monde entier. Pour découvrir plus amplement la musique irlandaise, voici une sélection de documents empruntables dans les différents sites de la MdN.

Discographie :seamus-ennis-225
Musique folklorique et traditionnelle irlandaise
- The CLANCY BROTHERS : Greatest hits (1973)
- Seamus ENNIS : The wandering minstrel (1974), enregistrement de uileann pipe.

- HEMPSON : Musique ancienne irlandaise (1994)
- Musique et musiciens d'Irlande (1996)
- The Boston College irish fiddle festival : My love is in America (1991), enregistrement de fiddle.
- Le chant profond de l'Irlande (1976)
- Thousands are sailing : irish songs of immigration (1999), anthologie de chansons sur l'immigration irlandaise.

Folk-Rock et musique traditionnelle modernisée
- ALTAN : Gleann nimhe - The poison glen (2012)

- The CHIEFTAINS : The Chieftains 10 (1981)
- The CORRS : Home (2005)
- DROPKICK MURPHYS : Live on Lansdowne, Boston MA (2010)
- The DUBLINERS : Spirit of the Irish (2003)
- PLANXTY : The Planxty collection (1988)pogues-225
- The POGUES : If I should fall from grace with god (1988)
- Nuit de la Saint-Patrick (2008)

Musique actuelle
- CLANNAD : Macalla (1985)
- The CRANBERRIES : No need to argue (1994)
- ENYA : The very best of (2009)
- Rory GALLAGHER : Irish tour (1974)
- Van MORRISON : Astral week (1968)
- Sinead O'CONNOR : She Who Dwells in the Secret Place of the Most High Shall Abide Under the Shadow of the Almighty (2003)
- THIN LIZZY : Jailbreak (1976)
- U2 : The Joshua tree (1987)

Partitions :
-The irish fiddle : a complete guide to learning de Paul MCNEVIN
- Irish melodies for violin de Joachim JOHOW

Bibliographie :
- Erick FALC'HER-POYROUX : La musique irlandaise (Coop Breizh, 2000)
- Patrick MAHÉ : Saint-Patrick (Hoëbeke, 2008)

jig-225Filmographie :
- The Commitments d'Alan PARKER (1991)
Splendeur et misères d'un groupe de soul music de Dublin, les Commitments, formé par Jimmy Rabitte. C'est au moment où leur musique devient parfaite que leur groupe éclate.
- Once de John CARNEY (2006)
Dans les rues de Dublin, deux âmes seules se rencontrent autour de leur passion, la musique. Il sort d'une rupture douloureuse. Elle est mariée à un homme qu'elle n'aime plus. Dans un monde idéal, ils seraient fait l'un pour l'autre. Ensemble, ils vont accomplir leur rêve de musique.
- The boys & girl from County Clare de John IRVIN (2004)
Jimmy McMahon et son groupe tentent de remporter le grand prix d'une compétition de musique celtique en Irlande.
- Jig de Sue BOURNE (2011)
Durant une année, la réalisatrice a suivi une dizaine de jeunes pendant leur préparation acharnée pour les 40e championnats du monde de Danse Irlandaise où 6000 danseurs du monde entier se réunissent à Glasgow. Ce documentaire éblouissant nous ouvre les portes d'un monde méconnu du grand public où passion et perfection sont les maîtres mots.
- Irish dance live de CELTIC LEGENDS (2008)
Mêlant danse, musique et chants, le spectacle de Celtic Legends plonge le spectateur dans une culture vieille de 2000 ans.

Sites Internet :
www.stpatricksfestival.ie : site officiel du St-Patrick's Festival de Dublin

www.falcher-poyroux.info  : site spécialisé sur la musique irlandaise traditionnelle

www.itma.ie : centre d'archives et de ressources sur la chanson et la musique traditionnelle irlandaise


Alexandre SALCZYNSKI

Ajouter un Commentaire

Médiathèque départementale du Nord - 140 bis rue Ferdinand Mathias 59260 Hellemmes-Lille

logo-vide-107px-42px