bratata

nord-logo-mdnmediatheque-logo-mdn-bdp-59logovide-125px

Médiathèque départementale du Nord

Médiathèque départementale du Nord

On nous demande régulièrement « comment » et surtout « où publier ses poèmes ? » en région. Cette question posée par de jeunes poètes ou écrivains en herbe auprès de nos bibliothèques-partenaires méritait qu'on y réponde précisément.

1) Comment protéger ses textes ?

Le plus simple est de se les envoyer sous forme de manuscrit en lettre recommandée.
Par contre, lorsque votre manuscrit est édité par une maison d'édition (à plus de 100 exemplaires), le dépôt légal incombe à l'éditeur de votre livre.

2) Où éditer ses poèmes de manière locale ?

Il reste peu de revues où publier en région Nord-Pas-de-Calais à quelques rares exceptions.

Ecrits du Nord 23-24- La revue Écrit(s) du Nord éditée par Jean Le Boël, qui est aussi le Directeur littéraire des éditions Henry, partenaire du « Prix annuel des Trouvères » avec la ville du Touquet.
Contact : Éditions Henry à l'attention de Jean Le Boël, Parc d'activités de Campigneulles-Les-Petites 62170 Montreuil-sur-Mer
Tél. : 03 21 90 15 15 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- La Nouvelle Revue Moderne de Philippe Lemaire
Contact : Philippe Lemaire, 68 rue du Moulin d'Ascq 59493 Villeneuve d'Ascq
Tél. : 03 20 84 17 83 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Comme un terrier dans l'Igloo dans la dune ! de Guy Ferdinande
Contact : Guy Ferdinande, 67 rue de l'Eglise 59800 Lompret - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 - La Maison de la Poésie Nord-Pas-de-Calais édite aussi un bulletin trimestriel d'information poétique, L'Estracelle, qui publie également dans ses pages des poèmes d'auteurs régionaux.

- Le Cénacle de Douayeul organise annuellement le « Prix des Beffrois », catégories « Poésie » et « Nouvelle ». Le prix « Poésie » récompense un manuscrit inédit qui sera publié aux éditions du même nom.

3) Publier partout en France et en Belgique :

Dans le petit milieu des revues de poésie, il ne faut pas se restreindre en publiant uniquement en région. Il faut au contraire multiplier les publications dans bon nombre de revues de poésie contemporaine.

En publiant dans les revues de poésie françaises et belges, vous commencerez à exister en tant qu'auteur. Les revues sont de « formidables terrains d'expérimentation ». Il faut savoir que les poètes et éditeurs sont les premiers lecteurs des revues de poésie. C'est donc en participant régulièrement au sommaire des revues que vous serez remarqué ou que vous vous forgerez peu à peu une visibilité et une légitimité d'auteur dans le milieu de la poésie.

Ci-joint un article synthétique : Pourquoi publier ses textes dans une revue littéraire ?

Depuis les années 2000, de plus en plus de revues numériques sont apparues sur Internet. Il ne faut pas hésiter non plus à y proposer vos textes en vue d'une éventuelle publication.

4) Les principales revues de poésie contemporaine format papier et numérique :

À l'index
Angoisse (L')
Arpa
Ballast
Borborygmes
BoXon
Cabaret
Cafard hérétique (Le)

microbeCapital des Mots (Le)
Catarrhe (revue belge)
Ce Qui Reste
Charogne
Cohues
Comme en poésie
Contre-Allées
Décharge
Diérèse
Dix-sept secondes
Dissonances
Écrit(s) du Nord
Espace(s)
Europe
Femelle du Requin (La)
Festival Permanent des Mots
Friches
Grumeaux
Hommes sans Épaules (Les)
Interventions à Haute Voix
Mange Monde
Métèque
Microbe (revue belge)
Muscle
Nouveaux Délits
Nouvelle Revue Moderne (La)
N47
Nunc
Ouste

ouste2015page blanche (La)
Paysages écrits
Poésie, Muzik, Etc...
Poésie/Première
Poème Sale
Poésie sur Seine
Recours au Poème
Rehauts
Remue.net
Spered Gouez
Squeeze
Tas de mots (Les)
Terre à ciel
Traction-brabant
Traversées
Triages
Verso

À signaler : le site Entre'revues qui recense un certain nombre de revues poétiques, mais pas uniquement.

Enfin, le 25e Salon de la Revue qui aura lieu Halle des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille-du-Temple à Paris, les 10 et 11 octobre 2015.

5) Poèmes acceptés ou refusés ?

Les textes envoyés aux animateurs des revues de poésie peuvent être acceptés ou refusés. Ce n'est pas par ce que vous écrivez que vos textes seront forcément publiés en revues. Il faut le savoir dès le début. Pour toute démarche de publication, le chemin est long et ardu et la concurrence rude, rude, rude. De nos jours, il y a pléthore de bons et de mauvais poètes contemporains. Ce qui implique, pour la plupart des revuistes et des éditeurs de poésie, d'effectuer des choix particulièrement rigoureux, délicats, au sein de toute la production actuelle.
Dans la perspective d'une première publication en revue, il vous faudra cibler prioritairement les revues qui accueillent les jeunes poètes (et non les revues plus sélectives, plus exigeantes, plus confirmées). Certaines revues acceptent néanmoins de « mettre le pied à l'étrier » à de jeunes auteurs.
Parmi celles-ci, citons : Arpa, Comme en Poésie, Friches, Poésie sur Seine, Décharge ou Poésie/Première...

Avant d'envoyer des textes aux revues, je vous conseille d'abord de vous renseigner sur le contenu des dites revues, soit en vous y abonnant, soit en les empruntant en bibliothèque, soit en vous renseignant sur Internet sur telle ou telle publication « revuistique ».

 

Patientez avant de vouloir publier à tout prix un premier livre...

 

6) Éviter le piège de « l'édition à compte d'auteur » :

Même si, pour tout jeune auteur, cette perspective peut paraître, au premier abord, alléchante, je vous déconseille d'opter pour ce genre de publication.

Pour quelles raisons ?

- Cela risque de devenir rapidement un gouffre financier insurmontable pour l'auteur débutant que vous êtes. En effet, dans le cadre d'une « publication à compte d'auteur », l'auteur paie intégralement ou quasi intégralement le coût de son livre.

- Vous aurez l'impression d'avoir publié un « vrai recueil » sauf que, « revers de la médaille de ce type de publication », vous ne serez pas du tout pris au sérieux par le milieu de la poésie. Les « instances poétiques » ne vous auront en quelque sorte pas intronisé : ni les revues, ni les poètes confirmés, ni les critiques qui font autorité en la matière. D'une certaine manière, en tant qu'auteur, vous vous excluerez vous-même du milieu de la poésie contemporaine, des circuits de l'édition, des réseaux de distribution des librairies, des bibliothèques, etc.

- Dans le cas d'une édition à compte d'auteur, l'auteur doit également souvent se charger de la distribution de son livre dans le monde de l'édition (Services de Presse aux revues, démarchage des librairies...)

En bref, non seulement l'auteur se verra lui-même charger d'un travail considérable qui incombe normalement à un véritable éditeur (travail de relecture, réalisation de la maquette, coût financier de son livre, distribution des SP, démarches commerciales auprès de tous les acteurs de la chaîne du livre...) mais l'auteur n'aura pas non plus le gage que son livre soit, au final, remarqué, ni vendable, ni même simplement diffusé, etc.

Comme première approche du monde de la poésie et de l'édition, vous ferez le fâcheux constat de vous être fait berner sur toute la ligne. Pire, cela risquera même d'entamer à court terme votre désir d'écriture, bien réel, celui-là !

7) Une alternative à la publication précipitée : la création d'un blog de poésie

thomas vinau Copyright Molly BennÀ l'heure du numérique, beaucoup de jeunes auteurs ont choisi de créer un blog pour partager leurs textes sans plus se soucier, dans un premier temps, de les voir publiés ici ou là.
Cette démarche originale, moins coûteuse (couplée à une présence sur les réseaux sociaux), est une piste alternative pour écrire quotidiennement, conquérir un lectorat fidèle avant d'acquérir une réelle visibilité puis une véritable légitimité littéraire en poésie.

Un exemple : etc-iste, le blog du poète Thomas Vinau, né en 1978.
Après avoir publié sur son blog, en revues et dans de petites maisons d'édition, Thomas Vinau a ensuite été publié, dès 2011, par une jeune maison d'édition d'envergure nationale : Alma éditeur animée par Catherine Argand.

Pout tout jeune auteur, le chemin vers la publication est toujours sensiblement le même. Il lui faudra s'efforcer de ne pas perdre confiance, de maintenir une pratique d'écriture régulière, en lisant, découvrant et en confrontant son travail avec celui des autres poètes confirmés ou en devenir, tout en continuant « à enfoncer le clou de sa présence » au sein des revues de création actuelle.

François-Xavier Farine, MdN, le 28 juillet 2015

2 liens utiles :
Le Printemps des Poètes, centre national de ressources pour la poésie
Le répertoire des principaux poètes régionaux sur le site eulalie du CRLL Nord-Pas-de-Calais.

Commentaires  

 
#5 Auto éditionCOLPIN Didier 30-10-2018 14:12
Effectivement le compte d'auteur n'est pas à conseiller...
Publier à compte d'éditeur n'est pas facile (Dans le marché du livre français, la poésie avec le théâtre et les classiques, ne représente que 0,3% des ventes).
Reste l'auto-édition.
Qui est quasiment gratuite.
En ce qui me concerne je suis très satisfait des prestations de BoD. Avant je publiais chez Lulu. Bien aussi. Il y en a d'autres.
COLPIN Didier
 
 
#4 Revue BizouBizBizouBiz 18-05-2017 09:47
Bonjour !

Il y a aussi la toute nouvelle revue BizouBiz qui lance son premier numéro sur le thème Cracher, et qui cherche des contributeurs pour le second à venir sur le thème "Ventre". A savoir que l'association fait la promotion de projets de poésie/création s artistiques sur le web à travers un site internet et des applis (en cours), des soirée micro-ouverts/v ernissage sur lille et ses environs, et la revue elle-même tous les 6 mois.

Gros bizous.
 
 
#3 Rectification lien hypertexteF-XF 17-11-2015 12:15
Merci à vous !

Je rectifie tout de suite le lien à corriger en ce qui concerne la revue "BoXon".

Très Cordialement.
 
 
#2 rectification d'adresseBoXoN 22-10-2015 18:54
Merci, pour BoXoN, de renvoyer plutôt vers cette URL ci : http://www.tapin2.org/boxon-revue-de-poesie-contemporaine
On peut y lire les numéros en ligne et donc vérifier si la ligne éditoriale est compatible avec vos envois...
 
 
#1 Secousse 30-07-2015 00:00
...vous avez oublié la revue numérique Secousse...
 

Ajouter un Commentaire

Médiathèque départementale du Nord - 140 bis rue Ferdinand Mathias 59260 Hellemmes-Lille

logo-vide-107px-42px