bratata

nord-logo-mdnmediatheque-logo-mdn-bdp-59logovide-125px

Médiathèque départementale du Nord

Médiathèque départementale du Nord

Boris-VianBoris Vian voit le jour le 10 mars 1920 à Ville d'Avray dans les Hauts-de-Seine.
Écrivain, trompettiste, chroniqueur de jazz, traducteur, parolier et chanteur, il meurt à 39 ans d'une maladie du cœur, en juin 1959.

Son œuvre véritable est longtemps restée incomprise, assombrie par le succès de son pseudonyme Vernon Sullivan, l'auteur entre autres du sulfureux J'irai cracher sur vos tombes.

« C'est drôle, quand j'écris des blagues, ça a l'air sincère, et quand j'écris pour de vrai, on croit que je blague... » s'amusait-il !

Pourtant, celui qui n'a pas réussi à incarner de son vivant le grand romancier qu'il était, continue de prendre sa revanche. Ses qualités d'écrivain sont de plus en plus plébiscitées par des générations de lecteurs et ses œuvres ont été régulièrement rééditées, d'abord chez Jean-Jacques Pauvert en Livre de Poche puis chez Christian Bourgois, grâce au travail assidu de Noël Arnaud, son meilleur biographe.

 

Noël Arnaud évoque ci-dessous la genèse du roman J'irai cracher sur vos tombes, publié en 1946 :

Un auteur engagé et décalé

Lire la suite...

Sacré Boris ! : (1920-1959)

Littérature :

L'arrache-cœur (roman)
Boris VIAN

Le Livre de Poche, 2009
5,50 Euros
l-arrache-coeur-vian>> Emprunter le roman

L'herbe rouge (roman)
Boris VIAN

Le Livre de Poche, 2009
5 Euros
>> Emprunter le roman

Les Fourmis (nouvelles)
Boris VIAN

Le Livre de Poche, 2009
5,50 Euros
>> Emprunter les nouvelles

Je voudrais pas crever (poèmes)
Boris VIAN

Le Livre de Poche, 2009
5,50 Euros
>> En commande

Lire la suite...

En 1946, Tino Rossi interpréta pour la première fois Petit Papa Noël dans le film Destins de Richard Pottier. Depuis, à chaque Noël, c'est la même rengaine...

Histoire de changer d'airs, la MdN vous propose chaque jour de découvrir une nouvelle chanson de Noël pour égayer votre réveillon.

Cette année, ça va swinguer sous le sapin !

Voir les vidéos précédentes

Le « Kid de Minneapolis », « le multi-instrumentiste de génie », le chanteur-dandy sexy et charismatique nous a quittés ce jeudi 21 avril 2016. Et c'est tellement surréel que je n'y crois toujours pas.

Je revois précisément le jour où j'ai entendu les deux premiers disques de Prince tourner en boucle sur la platine-disques de mon meilleur pote, au milieu des années 1980. Sur le premier, qui contient son premier tube I wanna be your lover, Prince, cheveux longs et noirs, apparaît torse nu comme un archange céleste et, au dos de la pochette, il chevauche un cheval blanc ailé.

C'est un disque langoureux, entre groove et disco. C'est en fait le second album de Prince. Le premier, For You, sorti en 1978, n'avait pas du tout marché. Un second titre, I feel for you, de ce disque au titre éponyme de Prince sera repris par la chanteuse soul américaine Chaka Khan et deviendra un tube de l'année 1984 en pleine période Break Dance.
Prince avait écrit, arrangé, produit, joué de tous les instruments sur cet album : batterie, basse, synthé, guitare, etc., en plus de sa voix haute perchée, sensuelle et tonique.
Prince était déjà un Sexy dancer charismatique - moins « performer » que Mickael Jackson - bien qu'il en fasse des tonnes à renfort de grands écarts, de tours sur lui-même et de moues suggestives. Mais on aimait aussi ces extravagances-là, on les lui pardonnait même car Prince était avant tout un virtuose de la musique, un guitariste et un chanteur hors pair.

Lire la suite...

C'est un secret de Polichinelle : le métalleu cache sous des kilos de cuir et de clous un petit cœur aussi moelleux qu'un ourson Haribo. Preuve s'il en est, la ribambelle de slows qui tuent dans la discographie des cadors du genre : Metallica, Mötley Crüe, Guns and Roses... Mais, en la matière, la Deutsche Qualität semble faire la différence.
Scorpions, avec son imparable Still loving you, ne tient-il pas la dragée haute au reste de la concurrence depuis plus de trois décennies ?
Alors, n'hésitez pas à pousser la porte de la confiserie où la guimauve coule à flot, au risque même de mettre en péril votre glycémie.

Cette année, les valentins ont le regard enamouré, le cheveu long permanenté dans le vent et la dent cariée !

 saint-valentin 

Scorpions : Still loving you
Metallica : Nothing else matters
Guns and Roses : November rain
Mötley Crüe : Without you
Ozzy Osbourne And Lita Ford : Close My Eyes Forever
Cinderella : Don't know what you got (till it's gone)
Europe : Carrie
Kiss : I was made for lovin' you
Deep Purple : Love Conquers All

Iron Maiden : Wasting Love
Def Leppard : Love Bites
Bon Jovi : Never Say Goodbye

 

La guitare est un instrument à cordes pincées muni d'un manche, tirant sa sonorité d'une table d'harmonie et d'une caisse de résonance. Parmi les nombreux types d'instruments de ce genre (lyre, luth, vihuela...), la guitare est celui qui est le plus répandu aujourd'hui.

Naissance de la guitare moderne
La guitare classique telle que nous la connaissons aujourd'hui doit sa forme et ses dimensions à Antonio de Torres, luthier espagnol du XIXe siècle. Sa faible sonorité freina son utilisation au sein des orchestres de musique classique. En revanche, sa maniabilité et son intimité l'ont rapidement promue comme instrument de musique populaire. C'est aux États-Unis qu'elle va surtout s'imposer grâce aux bluesmen et aux chanteurs folk, troubadours modernes, qui utiliseront des modèles à cordes métalliques beaucoup plus sonores.

Mais la grande révolution de la guitare, c'est son électrification ! Imaginée dans les années 30, la guitare électrique naît véritablement en 1950 sous les doigts de Léo Fender qui invente la « solid body » (guitare à corps plein), puis en 1954 la fameuse Stratocaster, modèle le plus copié à ce jour. Conçue à l'origine pour les guitaristes de jazz, c'est le rock'n'roll qui naît à la même époque qui va fortement contribuer au succès de la guitare électrique. Dans les années 70, les guitaristes développent leurs techniques et jouent des solos de plus en plus perfectionnés. C'est la grande époque des « guitar heroes » (Jimmy Page, Jeff Beck, Ritchie Blackmore...). Ces derniers vont profiter des innovations technologiques pour exploiter au maximum leur instrument et faire évoluer leur jeu.

fender-stratocaster-500© Fender, 2015

Lire la suite...

On nous demande régulièrement « comment » et surtout « où publier ses poèmes ? » en région. Cette question posée par de jeunes poètes ou écrivains en herbe auprès de nos bibliothèques-partenaires méritait qu'on y réponde précisément.

1) Comment protéger ses textes ?

Le plus simple est de se les envoyer sous forme de manuscrit en lettre recommandée.
Par contre, lorsque votre manuscrit est édité par une maison d'édition (à plus de 100 exemplaires), le dépôt légal incombe à l'éditeur de votre livre.

2) Où éditer ses poèmes de manière locale ?

Il reste peu de revues où publier en région Nord-Pas-de-Calais à quelques rares exceptions.

Ecrits du Nord 23-24- La revue Écrit(s) du Nord éditée par Jean Le Boël, qui est aussi le Directeur littéraire des éditions Henry, partenaire du « Prix annuel des Trouvères » avec la ville du Touquet.
Contact : Éditions Henry à l'attention de Jean Le Boël, Parc d'activités de Campigneulles-Les-Petites 62170 Montreuil-sur-Mer
Tél. : 03 21 90 15 15 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- La Nouvelle Revue Moderne de Philippe Lemaire
Contact : Philippe Lemaire, 68 rue du Moulin d'Ascq 59493 Villeneuve d'Ascq
Tél. : 03 20 84 17 83 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Comme un terrier dans l'Igloo dans la dune ! de Guy Ferdinande
Contact : Guy Ferdinande, 67 rue de l'Eglise 59800 Lompret - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 - La Maison de la Poésie Nord-Pas-de-Calais édite aussi un bulletin trimestriel d'information poétique, L'Estracelle, qui publie également dans ses pages des poèmes d'auteurs régionaux.

- Le Cénacle de Douayeul organise annuellement le « Prix des Beffrois », catégories « Poésie » et « Nouvelle ». Le prix « Poésie » récompense un manuscrit inédit qui sera publié aux éditions du même nom.

3) Publier partout en France et en Belgique :

Dans le petit milieu des revues de poésie, il ne faut pas se restreindre en publiant uniquement en région. Il faut au contraire multiplier les publications dans bon nombre de revues de poésie contemporaine.

Lire la suite...

male symbol clip art 16296 copieLe titre est tiré d'un Poème de Rudyard Kipling


Et si, à l'occasion de la Journée Internationale de la femme, on parlait des hommes
(« êtres humains de sexe non féminin », pour paraphraser Pierre Desproges) et de la condition masculine ?

Si l'évolution de la société, et notamment le féminisme et la quête d'égalité des femmes, ont permis aux hommes de se montrer vulnérables et sensibles, de s'occuper de leurs enfants, de ne pas forcément se passionner pour le foot, en bref, de ne plus être à tout prix le sexe fort, ils doivent faire face, à l'instar des femmes, à des préjugés et à des clichés tenaces, subir des injustices sociales et la misandrie.

Voici une sélection de documents (livres, films, chansons, articles) sur les hommes d'aujourd'hui, dans les sociétés occidentales.

1/ DEVENIR UN HOMME : la construction d'un homme, l'identité masculine

hommes1 - CopieElever un garçon. Steve BIDDULPH. Marabout, 2013
Comment faire en sorte qu'un garçon devienne un homme équilibré ?

Garçon ou fille. Terence BLACKER. Gallimard, 2005
Mathew se fait passer pour une fille à l'école pour espionner un clan de filles. Un roman pour parler de l'identité sexuelle.

Mères et fils. Alain BRACONNIER. Odile Jacob, 2007
Le rôle de la mère dans l'éducation des garçons.
A lire sur Psychologies.com un article : La mère, à l'origine du mâle.

La déclaration des droits des garçons. Elisabeth BRAMI. Talons hauts, 2014
Manifeste en faveur du droit des garçons à s'habiller comme ils le souhaitent, à jouer à ce qu'ils veulent, à aimer qui ils préfèrent...

Fille ou garçon ? Fleur CAMERMAN, Alice DE GREEF. Alice, 2014
Un album pour s'interroger sur l'identité sexuelle et sur la façon dont elle peut déterminer une vie.

Lire la suite...

live-entre-les-livres










Le Printemps de Bourges existe depuis 1977. Ce festival, qui a lieu chaque année en avril, mélange des artistes reconnus avec les nouveaux talents du moment. Les Découvertes apparaissent en 1986 pour signaler des groupes et artistes repérés par les « antennes » du Printemps créées partout sur le territoire français. Depuis 2005, c’est l’association Dynamo, défricheurs de talents en Nord-Pas-de Calais, qui a cette délicate tâche. Les candidats déposent leurs candidatures entre septembre et octobre. Six à huit groupes ou musiciens solos de musiques actuelles (chanson, rock, rap, musique électronique) sont sélectionnés par un jury d’experts vers octobre-novembre puis des auditions régionales gratuites et ouvertes à tous ont lieu sur les scènes locales, et un à deux d’entre eux sont choisis pour se produire sur la scène des Inouïs du Printemps de Bourges.

Lire la suite...

Dans le cadre de la journée professionnelle au Louvre-Lens le 16 octobre 2014, Nathalie Caron, Patricia Le Gall et Marie-Claire Vandevelde, de la Médiathèque départementale, ont présenté une sélection de documents sur l’art destinés à un large public. Cette présentation avait pour but de faire découvrir aux bibliothécaires présents des albums, des BD et des collections spécialisées en se focalisant sur le thème du musée, du Louvre-Lens et des musées régionaux.

papel-art-1



























>> Consulter Papel'Art

Médiathèque départementale du Nord - 140 bis rue Ferdinand Mathias 59260 Hellemmes-Lille

logo-vide-107px-42px