Printemps des Poètes 2021

Article avec le tag : Printemps des Poètes 2021

  • Retour sur la journée "Printemps des Poètes" au MusVerre à SARS-POTERIES

    Dans le cadre du 23ème Printemps des Poètes, la Médiathèque départementale et le MusVerre ont organisé une journée professionnelle dans les locaux du musée à Sars-Poteries.

    L’objectif de cette journée était de découvrir des pistes de médiation autour de l’écriture, la poésie et l’alphabet à l’aide de deux artistes, un designer et un écrivain, ainsi que des médiatrices du MusVerre et de la MdN.

  • Laurence Vielle lit... la lettre H d'Hélène Dorion, poème extrait de l'anthologie « Le désir de la lettre »

    Née en 1968, Laurence Vielle vit à Bruxelles. Poétesse et comédienne belge de langue française, elle écrit et dit les mots écrits, les siens et ceux des autres. Aime dire. « Cela me tient debout » dit-elle. « Les mots me traversent et je les traverse. Dire le monde, nous dire au monde, tant que nous y sommes. » Elle a joué entre autres et suivi des stages avec Valère Novarina, Dario Fo, Pietro Pizzuti, Alfredo Arias, Laurent Fréchuret, Magali Pinglaut. Elle aime surtout se plonger dans des écritures contemporaines.

    Elle a reçu en 2016 le prix Scam de la consécration littéraire, et le Grand Prix International du Disque et du DVD, catégorie Parole enregistrée, de l’Académie Charles Cros pour son livre-CD, Ouf (éditions maelstrÖm, 2015) ainsi que le Prix des Découvreurs 2017.

  • Emanuel Campo lit… la lettre D de Samira Negrouche, poème extrait de l’anthologie « Le désir de la lettre »

    Né en 1983, Emanuel Campo est un poète et auteur-interprète franco-suédois appartenant à la nouvelle génération. Après une enfance à Göteborg (Suède) puis à Dijon, il vit actuellement à Lyon. Il écrit des textes de poésie, de théâtre et de chanson.
    Il débute son parcours artistique en s’investissant dans plusieurs collectifs allant du théâtre au spoken word. Il participe à plusieurs performances et actions artistiques (Le Grand Palais à Paris, Biennale internationale d’art contemporain de Lyon...) et crée, à partir de 2011, des spectacles plus personnels au sein de la compagnie Étrange Playground, dont On est là en 2015 avec Paul Wamo, poète kanak de Nouvelle-Calédonie.

  • Dominique Sampiero lit son poème extrait de l’anthologie collective "Le désir de la lettre"

    dominique sampiero lecture

    Poète, scénariste et écrivain, Dominique Sampiero est né en 1954 dans le Nord (Le Quesnoy) où il a été instituteur et directeur d’école. Apparu en poésie en 1975, à 21 ans, "il apporte timidement ses poèmes" au Centre Froissart qui publiera, sous la houlette de son animateur-poète Jean Dauby (1915-1997), la revue et les Cahiers Froissart du même nom. Ces plaquettes, dotées d’un prix annuel de poésie, publieront alors le meilleur de la poésie régionale pendant près d’une vingtaine d’années.

    Une écriture sensuelle, émouvante, intime "à la recherche de soi et des racines", un goût pour les gens simples et les sans-voix et son terroir / territoire de la campagne de l’Avesnois, où s’ancre principalement sa poésie dans un rapport fusionnel et charnel au monde qui l’entoure.

  • Le désir de la lettre : une anthologie poétique

    Coordonnée par Dominique SAMPIERO et accompagnée des œuvres de Jean-Baptiste SIBERTIN-BLANC
    Coédition MusVerre / Bernard Chauveau Édition, mars 2021
    10 Euros

    Dans le cadre du 23e Printemps des Poètes ayant pour thème « Le Désir », l’écrivain Dominique Sampiero a concocté une anthologie de poésie originale qui mêle des poètes aînés : Jean Orizet, Pierre Dhainaut, Vénus Khoury-Ghata, Hélène Dorion, Yvon Le Men, Zéno Bianu, Jean-Pierre Siméon, André Velter, Alain Borer, à des poètes de la nouvelle génération : Thomas Vinau, Emanuel Campo, Laurence Vielle, Samantha Barendson, Samira Negrouche, Katia Bouchoueva, Jennifer Grousselas ou Jean D’Amérique. Impossible de les citer tous !

    Le mérite de l'anthologiste est d’y faire figurer également deux jeunes romancières et un romancier en vogue : Carole Fives, Laurine Roux et David Foenkinos, ainsi que l’auteur-compositeur Kent ou l’acteur et metteur en scène Jacques Bonnaffé, ardent défenseur de la poésie sur France Culture depuis plusieurs années.

    Dans cet abécédaire poétique, chaque poète s’appuie sur une lettre de l’alphabet pour déployer librement son texte. Chaque poème résonne en écho aux « lettres de verre » et croquis de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, 38e artiste en résidence au MusVerre de Sars-Poteries en 2020, dont le travail est exposé depuis le 13 février 2021 dans ce même lieu.

    Cette anthologie aux voix plurielles propose un beau panorama de la poésie actuelle sans oublier de faire une place à quelques-uns de nos poètes régionaux. Mais la vraie réussite de cet ouvrage est, sans aucun doute, de mettre à la portée du plus grand nombre la poésie vivante dans sa diversité en y associant, à chaque fois, le plaisir de la découverte.